Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour En Savoir Plus Sur Nous...

  • Section de Toulouse-Languedoc d'Action française
  • Refondée en 2008 après une période d'hibernation par le Délégué régional de l'Action française dans le Grand Sud-Ouest Vincent Gaillère, la section de Toulouse & Haut-Languedoc rayonne sur la Haute-Garonne, le Tarn, le Tarn-et-Garonne, le Lot, l'Aude, l'Aveyron, l'Ariège et les Pyrénées-Orientales.
  • Refondée en 2008 après une période d'hibernation par le Délégué régional de l'Action française dans le Grand Sud-Ouest Vincent Gaillère, la section de Toulouse & Haut-Languedoc rayonne sur la Haute-Garonne, le Tarn, le Tarn-et-Garonne, le Lot, l'Aude, l'Aveyron, l'Ariège et les Pyrénées-Orientales.

Pas d'exclusive chez nous... sauf contre l'Anti-France!

Tout ce qui

est national

est nôtre.

Le Duc d'ORLEANS.

Vous Cherchez, Nous Trouvons!

"Que faire?" La réponse de Maurras!

"Pas de doctrine

sans action,

pas d'action

sans doctrine!"

(MAURRAS)

 

Archives Militantes De L'action Française-Toulousain Depuis 2007!

3 août 2009 1 03 /08 /août /2009 08:00

Nous donnons ci-dessous une définition qui, moins connue que celle de Joseph de Maistre, mais plus récente (elle date des années 1950), vaut d'être méditée par nos amis, nous en soulignons plus bas tout l'intérêt:

"La contre-révolution n’est pas une lamentation ; elle ne consiste pas à vitupérer l’esprit moderne et à s’insurger contre les faits. Il faut même admettre qu’elle contient la seule explication des faits modernes et révolutionnaires, qu’elle en contient la raison. S’il est un postulat de la contre-révolution, postulat pour la volonté et l’espérance, indépendant de sa vérité comme méthode et corps de doctrine, il tient en ceci : le mouvement révolutionnaire et libéral (dit moderne) n’est pas un mouvement continu, ni en voie de prolongement ; dans le développement même de la "civilisation" qu’il développe se trouvent donnés les conditions de la contre-révolution."

 
Les camelots du Roi "à M. Maurice Pujo". (Photo D.R.)

(Pierre BOUTANG, in Les Abeilles de Delphes, éditions des Syrtes, 1999, p. 433. Disponible à nos locaux.)

Commentaire: Pierre Boutang a raison de fustiger une tendance, trop répandue à droite, à se croire impuissant face au flot révolutionnaire. Avec une doctrine vraie, on est prêt à tout, on peut saisir toutes les opportunités politiques que la Révolution, dans sa marche antinaturelle, ne manque pas de donner à un peuple aussi intelligent que le nôtre. Sans doctrine, on court aux pires aventures, on s'expose aux pires déconvenues.

Que la Société moderne soit, à bien des égards, une dissociété, une contre-culture, une "culture de mort", issues de Mai-68, personne ne saurait songer à le contester sérieusement. Cependant, en dépit des assauts de l'esprit subversif, le pays réel, "qui travaille et ne politique pas", demeure; l'histoire contemporaine de la France est celle de sa résistance continuelle aux puissances de mort que la démocratie démultiplie.

C'est donc d'abord à cette dernière, pas seulement à ses conséquences les plus visibles, qu'il faut s'attaquer; la leçon d'espérance que Boutang nous enseigne, c'est que c'est dans les ressources inépuisables du pays réel que nous devons puiser les forces humaines et les instruments de la Victoire. Dans cette démarche empirique, il n'y a là pas de paradoxe, mais un profond réalisme.

Partager cet article
Repost0
publié par la Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'A.F. - dans Etudes et documents d'Action française

Nos Principes Élitistes-Populaires Et Ce Que Nous Offrons: "du Sang, De La Sueur Et Des Larmes" (Churchill, Qui N'était Pas D'a.f.)