Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour En Savoir Plus Sur Nous...

  • Section de Toulouse-Languedoc d'Action française
  • Refondée en 2008 après une période d'hibernation par le Délégué régional de l'Action française dans le Grand Sud-Ouest Vincent Gaillère, la section de Toulouse & Haut-Languedoc rayonne sur la Haute-Garonne, le Tarn, le Tarn-et-Garonne, le Lot, l'Aude, l'Aveyron, l'Ariège et les Pyrénées-Orientales.
  • Refondée en 2008 après une période d'hibernation par le Délégué régional de l'Action française dans le Grand Sud-Ouest Vincent Gaillère, la section de Toulouse & Haut-Languedoc rayonne sur la Haute-Garonne, le Tarn, le Tarn-et-Garonne, le Lot, l'Aude, l'Aveyron, l'Ariège et les Pyrénées-Orientales.

Pas d'exclusive chez nous... sauf contre l'Anti-France!

Tout ce qui

est national

est nôtre.

Le Duc d'ORLEANS.

Vous Cherchez, Nous Trouvons!

"Que faire?" La réponse de Maurras!

"Pas de doctrine

sans action,

pas d'action

sans doctrine!"

(MAURRAS)

 

Archives Militantes De L'action Française-Toulousain Depuis 2007!

14 septembre 2013 6 14 /09 /septembre /2013 08:00
La Ministre Najat Belkacem est-elle l'agent d'un pays arabe ?
 
Ce n'est pas nouveau, mais cette rumeur se confirme…
 
Il est inadmissible qu’une personne à la bi nationalité soit à un poste ministériel.  Dans l’industrie on parlerait de conflit d’intérêt ;  et dans la haute fonction d état ? Pas étonnant qu’elle ait refusé de se présenter aux  législatives…
 
En Février 2012,le journaliste marocain Ali Amar révélait, sur son blog VoxMaroc au Monde.fr que « Najat Belkacem (est) l’espionne du roi qui se rêve à l’Elysée »   Il dénonçait la double carrière politique de Najat Belkacem, qui fait partie, depuis 2007, des 37 membres du Conseil consultatif des Marocains à l’étranger  (CCME) directement nommés par Mohammed VI.
 
Le conseil de la communauté marocaine de l’étranger (CCME), pour Najat Belkacem « a pour but de renforcer l’identité marocaine des Marocains de l’étranger, d’émettre des avis sur leur éducation religieuse (musulmane) »
 
Très gênée d’avoir été découverte défendant l’identité Marocaine alors qu’elle dénonce la préférence nationale Française comme une tare d’extrême droite, Belkacem déclara à l’AFP avoir fait partie du CCME « entre décembre 2007 et décembre 2011 »
 
Faux ! écrit le site marocain Yabiladi le 20 avril dernier (2) :  Le mandat du CCME devait prendre fin et le Conseil devait être renouvelé en décembre 2011, mais jusqu’à ce jour, rien n’est fait.   Les membres sont dans le flou et il semblerait que le président n’ait pas encore envoyé ses avis au roi. » Autrement dit, sauf si elle a démissionné directement, ce qu’elle ne dit pas, Najat Belkacem n’a pas mis fin à ses fonctions, mais elle s’appuie de façon pernicieuse sur la date du renouvellement des membres.
 
Najat Belkacem affirma ensuite ne pas être payée pour cette fonction, c’est : « un engagement volontaire et bénévole au service de l’intérêt général »   Faux ! écrit le journaliste Ali Amar : « elle perçoit des émoluments de complaisance dont le montant est presque un secret d’Etat »
 
Rémunérée ou bénévole, le vrai sujet, en réalité, est ailleurs. Car selon Ali Amar, le CCME est « la machine de propagande du royaume à l’international, sa cinquième colonne »
Au site Bladi.net (3), Najat Belkacem déclarait que le CCME « s’exprimera d’abord sur les sujets dont [il] sera saisi par Sa Majesté
en faisant valoir un point de vue de Marocains de l’étranger, et pour ce qui me concerne de Franco-Marocaine engagée dans la vie politique française ».
 
Pour qui roule la Ministre ?
 
Ali Amar qui rappelle que Najat Belkacem, jusqu’en 2007, était la porte parole du Palais, conclut que « celle qui siège à 34 ans  comme adjointe au maire de Lyon, et également comme conseillère générale, engrange les faits d’arme d’agent double ».
 
Najat Belkacem ne faisait-elle pas à l’Express (4), le 12 mai dernier cette déclaration troublante :
Lorsque vous êtes d’une nationalité étrangère mais installé en France (JPG : ???), vous pouvez aussi constituer une sorte de passerelle entre votre pays d’origine et votre pays de citoyenneté (pour) développer de meilleures relations culturelles (et) même économiques (avec) les pays qui nous entourent.
 
Ali Amar : « Au Palais de Rabat, on se frotte déjà les mains de la voir sur la photo de groupe sur le perron de Élysée.  L’espionne qui venait du bled est à deux doigts de pénétrer le saint des saints de la république.
 
A la joie du sultan! »




Partager cet article
Repost0
publié par la Section de Toulouse-Languedoc d'Action française - dans Politique intérieure

Nos Principes Élitistes-Populaires Et Ce Que Nous Offrons: "du Sang, De La Sueur Et Des Larmes" (Churchill, Qui N'était Pas D'a.f.)