Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour En Savoir Plus Sur Nous...

  • Section de Toulouse-Languedoc d'Action française
  • Refondée en 2008 après une période d'hibernation par le Délégué régional de l'Action française dans le Grand Sud-Ouest Vincent Gaillère, la section de Toulouse & Haut-Languedoc rayonne sur la Haute-Garonne, le Tarn, le Tarn-et-Garonne, le Lot, l'Aude, l'Aveyron, l'Ariège et les Pyrénées-Orientales.
  • Refondée en 2008 après une période d'hibernation par le Délégué régional de l'Action française dans le Grand Sud-Ouest Vincent Gaillère, la section de Toulouse & Haut-Languedoc rayonne sur la Haute-Garonne, le Tarn, le Tarn-et-Garonne, le Lot, l'Aude, l'Aveyron, l'Ariège et les Pyrénées-Orientales.

Pas d'exclusive chez nous... sauf contre l'Anti-France!

Tout ce qui

est national

est nôtre.

Le Duc d'ORLEANS.

Vous Cherchez, Nous Trouvons!

"Que faire?" La réponse de Maurras!

"Pas de doctrine

sans action,

pas d'action

sans doctrine!"

(MAURRAS)

 

Archives Militantes De L'action Française-Toulousain Depuis 2007!

18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 08:00
En ce 18-Juin, anniversaire de Waterloo, nous reproduisons avec plaisir le billet humoristique d'un écrivain pied-noir sur sa rencontre, l'an dernier, dans un Salon du livre avec le journaliste de télévision et essayiste François de Closets. Ce privilégié du Régime semble ignorer le rôle de conservation de la grandeur française et de résistance opiniâtre du gouvernement du maréchal Pétain, rôle aujourd'hui reconnu par des historiens de plus en plus nombreux. Aussi la leçon de Manuel Gomez n'en est-elle que plus savoureuse! Nous laissons nos lecteurs en profiter!
 
A.F. Pau & Pyrénées
 
Petain a Metz 1919
 Le maréchal Pétain,
vainqueur de Verdun en 1916,
sauveur de la France en 1940
(Photo D.R.)
 
"MA RENCONTRE AVEC FRANCOIS DE CLOSETS.

 

"Lors du salon du livre de Toulon qui vient de se dérouler ce dernier week-end et entouré de mes confrères écrivains, je viens d’être le témoin et l’acteur principal de la prétention de ce journaliste.

 

"François de Closets, puisqu’il s’agit de lui, s’arrête devant mes livres exposés à la librairie Périclès. Il se saisit du dernier paru : « De Gaulle, sa face cachée » et en parcourt la quatrième de couverture. Il lit donc ceci :

  

« L’objet de ce livre n’est pas de souhaiter la comparution du général de Gaulle (à titre temporaire)  devant un tribunal pour crime contre l’humanité, il ne faut pas rêver, mais plus simplement de montrer le vrai visage de cet homme, sa vraie personnalité, sa véritable ambition, prouver qu’il n’a reculé devant aucun moyen pour y parvenir, même les plus sanglants, les plus méprisants, les plus honteux, n’hésitant jamais à faire couler le sang français dans l’unique objectif de parvenir à ses fins et que pour cela il ne s’est jamais mis au service de la France mais il a mis la France à son service, à la différence du Maréchal qui déclarera en juin 1940  « Je fais don de ma personne à la France ».

Pourquoi ce livre 50 ans après les évènements tragiques que nous avons vécus ?

Pour deux raisons :

1/ Il est indispensable que nos étudiants actuels et futurs aient connaissance de ces faits historiques et véridiques qui sont et seront sans aucun doute occultés par les livres d’histoire officiels et puissent donc se forger leur propre opinion en toute connaissance de cause.

2/ Parce que plusieurs décennies sont nécessaires quelquefois pour apprécier tous les faits historiques à leur juste valeur, sans complaisance ni haine, mais également sans œillères.

  

"Très certainement que ce texte ne correspondait pas à ses idées car il lance à la cantonade avec un air dédaigneux un « Qu’aurait été la France sans De gaulle !»  Puis s’éloigne aussitôt sans attendre une quelconque réponse de ma part.

 

"Il venait de prononcer sa sentence, elle était irréfutable.

 

"Ce manque d’élégance et de courtoisie me donne un droit de réponse qui je l’espère lui parviendra.

 

"Cher Monsieur de Closets,

 

* sans De Gaulle la France aurait été tout simplement la France.

* Sans De Gaulle elle aurait été libérée de l’ennemi nazi très exactement de la même façon et aux mêmes dates car non seulement De Gaulle n’intéressait nullement les Américains, ils l’ignoraient même totalement, mais le débarquement en Normandie se serait déroulé, comme il l’a été, sans même que son avis soit sollicité.

* La 2ème DB du général Leclerc se serait conduite avec la même vaillance et détermination dont elle avait fait preuve jusqu’à cette date en Afrique.

* L’armée d’Afrique, sous la conduite des généraux Juin, de Lattre de Tassigny, etc. aurait libérée la Sicile puis l’Italie, débarquée en Provence et repoussée l’ennemi hors de la patrie.

* Quant à la résistance intérieure, malgré tous les efforts de De Gaulle pour la diviser et son option de s’allier avec les FTPF (Francs-Tireurs Partisans Français) communistes afin de s’assurer la présidence d’un gouvernement provisoire, elle aurait fait son devoir au sein du CNR (Conseil National de la Résistance) dirigé par Georges Bidault et fondé par Jean Moulin, qui ne portait pas une grande estime au « général ».

* Paris se serait libéré sans tirade théâtrale et seul son ego aurait souffert de ne pas descendre les Champs-Élysées.

* sans De Gaulle, La France aurait suivi le même chemin avec bien des vies françaises sauvegardées (Mers-el-Kebir, Dakar, La Syrie, l’Indochine, l’Algérie, et j’en passe).

 

"En revanche voici une question à laquelle vous devriez réfléchir davantage :

« Qu’aurait été la France sans Pétain ? »

* Si le maréchal n’avait pas été appelé pour signer l’armistice la totalité du pays aurait été occupé par l’ennemi qui, dans la foulée, aurait également envahi l’Afrique-du-Nord.

* Si Pétain ne leur avait pas interdit l’accès aux Pyrénées, en conservant ce tiers de territoire national, les allemands auraient pénétré en Espagne et occupé Gibraltar, commandant ainsi l’accès à la Méditerranée.

* L’armée d’Afrique n’aurait jamais pu se reconstituer et venir au secours de la France envahie.

* Notre marine, si elle ne s’était pas sabordée à temps, aurait été prise par l’ennemi sans coup férir.

 

"Eh oui ! M. de Closets, entre votre De Gaulle qui a quitté la France car non retenu dans le gouvernement mis en place par Pétain.

 

"Qui s’est retrouvé bloqué à Londres faute d’avoir trouvé un moyen pour revenir afin d’obéir à l’injonction du général Weygand, et cela malgré tous ses efforts.

 

"Un De Gaulle qui n’a pesé d’aucun poids dans aucune des décisions militaires prises par les alliés. 

 

"Un De Gaulle qui a su saisir les opportunités que la situation dramatique de la France lui proposait.

 

"Un De Gaulle qui n’a fait que subir les évènements et en retirer une gloire usurpée.

 

"Un De Gaulle qui a déserté devant l’ennemi en temps de guerre, le 16 juin 1940, avant la signature de l’armistice.

 

"Et un Pétain qui par ses décisions en 1940 a sauvé l’empire et bloqué l’avance ennemi (ce qui a été reconnu par l’état-major allemand a postériori), on peut effectivement se poser la question de ce qu’aurait été la France ? Sans De Gaulle cela n’aurait rien changé…sans Pétain il en aurait été tout autrement.

 

"Je reste à votre disposition, M. de Closets pour en débattre.

 

"Certaines personnalités journalistiques, qui seraient probablement restées ignorées du grand public si elles n’avaient pas bénéficié de l’immense audience médiatique offerte par la télévision, s’imaginent détenir la seule vérité qui, à leurs yeux, mérite d’être affirmée sans contradiction puisqu’il s’agit de la leur."

Partager cet article
Repost0
publié par la Section de Pau & Pyrénées - dans Notre mémoire

Nos Principes Élitistes-Populaires Et Ce Que Nous Offrons: "du Sang, De La Sueur Et Des Larmes" (Churchill, Qui N'était Pas D'a.f.)