Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour En Savoir Plus Sur Nous...

  • Section de Toulouse-Languedoc d'Action française
  • Refondée en 2008 après une période d'hibernation par le Délégué régional de l'Action française dans le Grand Sud-Ouest Vincent Gaillère, la section de Toulouse & Haut-Languedoc rayonne sur la Haute-Garonne, le Tarn, le Tarn-et-Garonne, le Lot, l'Aude, l'Aveyron, l'Ariège et les Pyrénées-Orientales.
  • Refondée en 2008 après une période d'hibernation par le Délégué régional de l'Action française dans le Grand Sud-Ouest Vincent Gaillère, la section de Toulouse & Haut-Languedoc rayonne sur la Haute-Garonne, le Tarn, le Tarn-et-Garonne, le Lot, l'Aude, l'Aveyron, l'Ariège et les Pyrénées-Orientales.

Pas d'exclusive chez nous... sauf contre l'Anti-France!

Tout ce qui

est national

est nôtre.

Le Duc d'ORLEANS.

Vous Cherchez, Nous Trouvons!

"Que faire?" La réponse de Maurras!

"Pas de doctrine

sans action,

pas d'action

sans doctrine!"

(MAURRAS)

 

Archives Militantes De L'action Française-Toulousain Depuis 2007!

15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 08:00

Voici le message que nous avons reçu:

 

Bonjour, étant ancien miitant fn et sympathisant d'autres mouvements de "droite", j'aimerais pouvoir rencontrer, si il en existe, des gens composants une section sur Pau pour pouvoir évoluer dans ma pensée et dans mon combat pour la France. Cordialement

 

Comme quoi, il y en a qui ne doutent de rien. Voici notre réponse: 

 

Cher anonyme,

Que nous sommes heureux de compter un lecteur de plus de votre qualité! Comme ça, vous vous dites "F.N." et vous ajoutez vouloir "évoluer dans votre pensée et dans votre combat pour la France"? Parfait. Accrochez-vous!

- Jusque là vous avez cru à la puissance de l'élection, à l'utilité des partis politiques, aux notions de Droite, de Gauche et d' "opposition nationale"?

Pas grave, vous n'êtes pas le seul! Gagner une ou plusieurs élections ne sert à rien, si la suivante peut tout remettre en cause. Même chose pour changer la République: parlementaire ou présidentielle, démocratie référendaire ou représentative, tout repose toujours sur une majorité, toujours fragile et passagère! La Démocratie, c'est la roulette russe! N’utilisez plus le vote comme un droit sacré, mais comme une bouée de sauvetage: uniquement en cas de naufrage!

Quant aux partis, dans cette perspective tous se valent, alors pourquoi assimiler l'avenir de la France à un seul! Même l'A.F., qui n'est pourtant pas un parti, est un "serviteur inutile"!

Et que dire de Gauche et Droite? Savez-vous la différence entre la Droite et la Gauche? le taux d'imposition (soi-disant plus élevé à Gauche) et l'appartenance maçonnique (Grand-Orient à Gauche, Grande Loge à Droite)!  Y a-t-il rien de plus puéril que de parler de "battre la Gauche" et de "faire gagner la Droite", ou l'inverse? Et des "valeurs" de Droite ou de Gauche?

Quant à parler d' "opposition nationale", cela veut simplement dire que l'on refuse de s’imposer la discipline de pensée et d'action politique de l'A.F. au service du pays. Car enfin, à part Maurras, quels grands penseurs politiques a connu le XXème siècle français? quelle autre doctrine politique cohérente se propose aux patriotes? Rien, sinon des pots-pourris de vieilles lunes germaniques pseudo-élitistes!

- Vous avez cru qu'il suffirait de changer de têtes et qu'on s’épargnerait une "réforme intellectuelle et morale"?

En politique, il ne faut pas être pressé. Ce n'est pas changer les têtes qu'il faudrait, mais les vider. Cela prend longtemps.

- Jusque là vous vous êtes dispensé de penser par vous-même et vous n'avez fait que suivre les ordres venant de Paris, sans chercher à savoir s'ils venaient de Saint-Cloud, de la rue Croix-des-Petits-Champs, de la place Beauvau ou de la rue Cadet?

L'obéissance aveugle n'est pas de mise en politique. Le temps des gros bataillons qui pivotent comme à la parade est fini. Celui du boy-scoutisme et des commandos de chasse aussi. Arrêtez de penser en termes napoléoniens ou de guerre d'Algérie. Le combat que mène l'A.F. est celui des idées; le terrain sur lequel on le livre est l'individualisme et le relativisme: il ne se mène pas avec des proclamations, par des élections ou des manifestations de masse qui ne sont suivis d'aucun effet, mais par la réflexion et l'étude des grands problèmes nationaux et leur résolution au mieux de l'intérêt national conçu comme transcendant nos propres attaches.

- Vous n'aimez pas les immigrés?

Je pense que généralement vous faites l'éloge de la colonisation? Hé bien, dites vous que si l'Empire avait survécu, vu l'économie, il y aurait autant de Maghrébins et d'Africains en métropole qu’aujourd’hui et qu'ils seraient aussi Français que vous et moi.

- Vous avez peur de l'Islam?

Hé bien, si vous êtes catho et que vous avez la foi chevillée au corps (ou affichée sur votre polo), convertissez-les!

- Jusque là vous avez pensé que Maurras et l'A.F. étaient de vieilles barbes et qu'aujourd'hui il fallait de nouvelles méthodes?

Maurras portait en effet une barbe. C'est vrai que ça ne va pas à tout le monde et que la barbe ne fait pas le mâle. C'est un peu comme de monter sur une estrade dans un collège de troisième zone et de déclamer: "Je suis roayâââlisste", ridicule n'est-ce pas? Je suis d'accord, mais revenons à l'A.F. 

L'A.F. n'est pas un catéchisme, savoir par cœur (quel exploit!) deux ou trois slogans ("La France seule", "Politique d'abord", "La France aux Français" etc etc), ne suffit pas pour en être. Etre d'A.F., ce n'est pas non plus porter un chapeau melon et une canne (ou une casquette de baisebole et un blouson Lonsdale), encore que ça puisse aider certains à se mettre dans le bain. Etre d'A.F., c'est: assumer intelligemment un passé, pratiquer avec honnêteté (H.O.N.N.E.T.E.T.E) une méthode, l'empirisme organisateur (on a dû vous en parler, non ce n'est pas juste un mythe), et pour le reste, se débrouiller! Vous croyiez quoi?

- Vous croyez qu'il suffit de "faire le buzz" pour vaincre?

Erreur, une niouze en chasse une autre, un "laïke" n'est pas une adhésion intellectuelle ou un engagement politique. (Exactement comme l'affiche que colle le militant naïf et plein de bonne volonté sera recouverte aussitôt, ou que l'affichette ne sera pas recouverte immédiatement, parce qu'elle ne sera même pas regardée.)

Or rien ne sera possible sans la réforme intellectuelle de quelques-uns (d'après Maurras, que je vous engage non seulement à lire, mais à méditer longuement avant de songer à "agir"). Cette réforme ne se fait pas sur internet mais dans les consciences (C.O.N.S.C.I.E.N.C.E). Ne vous faites pas d'illusions, le militantisme à la papa, matériel ou virtuel, est mort. Nous sommes dans le siècle de l'horizontalité, dont le symbole est le nuage de tags des blogues où tout est équivalent. Et vous pensez faire autorité?

- Vous croyez que l'élite de demain sera d'extrême-Droite, ou peut-être "catho"?

Grand rêveur, va! Vous les avez regardés?

- Vous espérez en faire partie?

Comme je compatis! Mais sachez que la première chose que fera le Roi, s'il revient sur son cheval blanc et s'il a les c*** d’Henri IV, c'est de virer tous les politiciens, tous les flics, mais aussi tous les nobliaux qui l'accaparent, enfin tous les bourges et autres racistes qui se disent d'A.F., parlent d'Europe-blanche-et-chrétienne (sic!!!) et citent Maurras à contresens. Et je ne vous raconte pas la suite de l'histoire, ce n'est pas une bluette d'Henri Ghéon... Ça vous dit toujours?

- Vous voulez un succès rapide?

De grâce, ne vous faites pas royaliste! L'A.F. n'a pas les gros bataillons, pas d'argent, - personne ne l'écoute, - les s*** qui se disent d'A.F. sans en être compromettent (volontairement?...) les progrès qu'elle pourrait faire, - les jeunes bourges qui y viennent, pour s'amuser, sont incapables de se discipliner, - enfin avec les princes qui se profilent, je peux vous certifier qu'il n'y aura pas de "Restauration rapide"! Avec de tels opposants, le Régime n'a aucun souci à se faire et d'ailleurs, pourquoi ne continuerait-il pas, puisqu'il convient dans son insignifiance à tant de gens? Donnez-nous cinquante ans?

- Vous pensez que le peuple est débile? qu'il n'a pas de traditions, de morale etc?

Faux, il est plus intelligent que vous ne le croyez. Et ne confondez pas un vernis de culture ou de religion avec l’intelligence et la foi, SVP, merci!

- Vous pensez que dire qu'on est d'A.F., c'est trop mytho?

Votre notion de ce qui est mytho est soit dépassée, soit bourge. D’ailleurs, ni l'A.F., ni la France n'ont besoin de mythomanes.

Nous ne sommes pas un rallye mondain, ni un club de rencontres.
Nous ne sommes pas un jeu virtuel genre "second life", bourgeois le jour, "Superrésistant" la nuit (la France n'est pas en guerre).
Nous ne sommes pas non plus un réservoir de candidats ou de voix pour un parti (suivez mon regard).
Nous ne défendons pas la bourgeoisie (même alsacienne), ni l' "aristocratie" (même bordelaise), ni Auteuil-Neuilly-Passy et ses "valeurs" (de toute façon, ces classes sclérosées ont fait leur temps et elles votent toujours U.M.P. au deuxième tour) - Nous défendons le peuple français tout entier.
Nous ne défendons même pas les "cathos", ils se défendent très bien tout seuls comme on le voit dans l'affaire P.M.A.-G.P.A., et depuis 1926, ils ne veulent plus que nous leur filions un coup de main, tant pis!
Nous ne jugeons pas la politique d'après les appartenances partisanes mais au cas par cas et en fonction de l'intérêt national.

Une femme célèbre disait: les grands esprits agitent les idées; les esprits moyens discutent des évènements; les médiocres médisent des personnes. Vous trouverez aussi - mais pas dans la section de Pau & Pyrénées - des médiocres qui se disent d'A.F. Ne venez pas faire baisser notre moyenne!

- Et vous croyez encore qu'en changeant de crèmerie, vous allez atteindre le Graal?

Désolé de vous décevoir, mais l'A.F., comme mouvement humain, n'est pas plus parfaite que le F.N. Si vous cherchez la perfection, elle n'est pas de ce monde, ne venez pas chez nous, vous vous (nous?) épargnerez des déceptions cruelles!

La véritable A.F. est un état d'esprit politique au service avant tout du peuple français et qui exige de l'humilité (H.U.M..., non, je plaisante! je sais que vous êtes humble, honnête et intelligent...). Un conseil d'ami (d'A.F.): pour en être, aimez ceux que vous méprisez le plus, car c'est pour eux, pas pour les nantis (qui se comportent souvent comme des racailles), que vous travaillez.

En particulier, ne croyez pas que vous allez faire mieux que ceux qui vous ont précédé: n'oubliez pas qu'ils étaient meilleurs que vous ne pourrez jamais l'être et que néanmoins, ils ont échoué; infailliblement, vous échouerez aussi. Mais puisque vous vous dites d'A.F., vous savez que "tout désespoir en politique est une sottise absolue" (Coubertin) et comme vous êtes un grand sportif, que "l'important est de participer" (Maurras).

Espérant vous avoir aidé à évoluer dans le bon sens, nous vous saluons.

Le Secrétariat
                             

Partager cet article
Repost0
publié par la Section de Pau & Pyrénées d'Action française - dans A l'écoute de nos lecteurs
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 09:00

Votre question:

 

Demande d'information

H***

Bonjour, j'arriverais bientot sur Toulouse et je souhaiterais prendre contact avec vous. Je suis près à militer et à me former même si je n'appartient à aucun mouvement.

Pouvez-vous me dire la marche à suivre s'il vous plait?

Cordialement

H***

 

J-apprends_a_lire_-_reflechir_avec_Maurras.jpg

 

Notre réponse:
 
Monsieur,
  
Nous vous remercions de votre message et vous félicitons de vos bonnes dispositions. La formation de l'esprit est, en effet, essentielle pour qui veut être utile à son Pays. Sans formation ni discipline militante librement consenties au sein d'une section constituée, il n'y a qu'activisme anarchique et stérile: une bonne chose à savoir est qu'une affiche (ou affichette) n'est lue que par celui qui la colle, qu'un tract sur dix mille porte...
 
Nous avons publié sur les blogues de la fédération Grand Sud-Ouest de l'Action française le programme des cercles que nous organisons en ce moment à Bordeaux; une bibliographie des principaux livres de nos Maîtres y est jointe (http://af-aquitaine.over-blog.com/article-programme-du-cycle-de-formation-j-apprends-a-lire-et-reflechir-avec-maurras-de-l-action-fran-aise-111413141.html): si vous n'avez pas peur de la solitude, vous pouvez dans un premier temps par vous-même:
 
- pour avoir une vue générale de l'Histoire de France, dont la construction fut une oeuvre politique, lire l'ouvrage essentiel portant ce titre de Jacques Bainville (en poche);
 
- pour comprendre La Révolution française, insurrection criminelle contre notre passé national, lire l'ouvrage fondamental portant ce titre de Pierre Gaxotte;
 
- pour connaître les arguments contre et pour la Monarchie, et pourquoi celle-ci est nécessaire à la renaissance de notre Pays, hier comme aujourd'hui, lire l'Enquête sur la Monarchie de Charles Maurras
 
et aussi La Monarchie aujourd'hui, une nouvelle enquête effectuée il y a vingt-cinq ans par notre Directeur Pierre Pujo (+), qui n'a pas vieilli est reste capitale.
 
Ces livres de chevet de tout Français conséquent sont disponibles en librairie, en neuf ou occasion. La bibliothèque de section peut aussi vous les prêter. Quand vous aurez déjà lu ces quatre livres, vous pourrez juger de la politique française en connaissance de cause.
 
Le mieux, pour nous rencontrer, est que vous veniez à notre réunion de rentrée à Toulouse, qui aura lieu bientôt. Nous vous ferons part de ses date et lieu. Vous pourrez vous inscrire à ce moment-là. Une participation sera demandée.
 
Dans l'attente de faire votre connaissance,
 
Veuillez agréer, Monsieur, l'expression de nos salutations nationalistes d'A.F.,
 
Le Permanencier
Partager cet article
Repost0
publié par la Section de Toulouse & Haut-Languedoc - dans A l'écoute de nos lecteurs
10 août 2012 5 10 /08 /août /2012 08:00

Votre question:

 

Madame, Monsieur,

j'habite sur Toulouse et je suis très intéressé par le groupe Action Française étudiante que je suis depuis quelques temps déjà. Je souhaiterais assister à une réunion du groupe et en parler avec d'autres jeunes (je suis étudiant en ***). Auriez-vous certaines informations ?

Je vous remercie pour l'aide que vous pourrez m'apporter.

Pts interro

 

Notre réponse:
 
Je vous remercie pour l'intérêt que vous portez à l'Action française. Notre section d'Action française de Toulouse & Haut-Languedoc, rétablie en 2008, est la seule organisation royaliste active à Toulouse et dans le Languedoc. Elle groupe des gens de toutes origines et de toutes professions. Autant dire que, si l'on veut se former et militer utilement pour la France, c'est là qu'il faut être pour ne pas perdre son temps! En liaison étroite avec nos sections de Bordeaux & Basse-Guyenne, de Bayonne & pays basque et avec la petite dernière, créée cette année, de Pau & Pyrénées, la section de Toulouse permet à l'école de pensée réaliste de Maurras, Bainville et Daudet de rayonner dans tout le Sud-Ouest en ce début du XXIème siècle. En soi, cela est remarquable et montre la perpétuelle jeunesse de notre pensée et l'originalité de notre démarche. En effet, nous ne sommes ni un parti politique qui cherche à se répartir des places, ni des nostalgiques d'un Age d'or vivant dans une rêverie romantique, ni un groupuscule extrémiste qui pousse à la guerre civile. Notre action modestement politique entend servir la France qui existe et qu'il faut défendre, parce qu'elle est notre bien commun le plus précieux sur le plan temporel; elle se fonde sur l'analyse des faits politiques actuels.
  
La section d'Action française de Toulouse & Haut-Languedoc essaie donc d'agir sur les deux plans de l'esprit et de la présence physique; sauf exception, elle ne sépare pas les adultes des étudiants.
 
1/ Sur le plan de la formation des esprits:
 
Elle organise, aussi régulièrement que possible, des conférences destinées au public patriote sur des sujets d'actualité politique et économique ou historiques.
 
En ce qui concerne les étudiants, votre préoccupation, leur présence dans nos rangs est assez variable d'une année sur l'autre; elle n'est jamais très nombreuse, car nos idées ne sont pas en vogue, et il y a peu de chance que cela change prochainement. D'ailleurs, la plupart des jeunes qui viennent à nous le font pour des raisons superficielles: anticonformisme passager, désoeuvrement post-bac', dilettantisme intellectuel, velléité de se donner une figure intéressante. Notre point faible, aux yeux de ces jeunes gens pressés de réussir (et de leurs parents), est qu'évidemment, nous n'offrons pas de places, nous ne boustons pas les carrières. Mais notre action plus profonde, se situant sur la longue durée, offre aux jeunes Français la seule occasion d'être utiles à leur Pays en combattant le Régime de mort qui l'oppresse et l'amoindrit.
 
L'adhésion à l'A.F., au contraire, doit être bien réfléchie. Si elle est sincère, elle dure (sous différentes formes) toute la vie. Elle n'exclue pas le sentiment: amour de la Patrie et de ses gloires, dévouement à la Famille royale, camaraderie bien comprise, mais sa base est la réflexion personnelle et ajoutons: la lecture de nos Maîtres. D'où l'utilité d'appartenir à une section constituée, où des aînés et des cadres peuvent vous conseiller dans vos lectures, par leur propre expérience politique, etc.
 
Comme responsable régional, nommé par Pierre Pujo (+), je supervise personnellement la formation politique aux idées d'A.F. En fonction de la demande, celle-ci se réalise par des cercles de formation périodiques, qui traitent des thèmes les plus divers. On croit généralement que la pensée d'A.F. est une abstraction de haut vol, rien n'est plus faux: il n'y a pas plus réaliste et plus scientifique que de partir de constatations faites sur le réel, pour en dégager des lois plus générales de la constitution et de la vie des sociétés. L'empirisme organisateur n'est pas un dogme, mais une méthode. Si vous avez des amis intéressés, n'hésitez pas à leur faire part de notre existence.
 
Vous vous posez sans doute la question du nombre? Quant il s'agit de créer, le nombre ne fait rien à l'affaire: la Restauration de la Nation française est nécessaire. Elle sera longue. "Nous agissons pour 1950", disaient les Fondateurs de l'A.F.: dites-vous que nous, nous agissons pour 2050. Les outils politiques et intellectuels qu'ils nous ont légués sont là, inemployés: à nous d'apprendre à les manier intelligemment!
 
Loin de s'enfermer dans une chapelle, une bande de copains, il faut aller au peuple, au pays réel, qui étudie ou travaille et ne politique pas. Non par démagogie, mais parce que le royalisme ne s'adresse pas qu'à une classe privilégiée, à un club fermé, mais à tous les Français qui veulent être dignes de ce nom. Les années qui s'annoncent seront difficiles. Il est d'autant plus indispensable que les Français conscients tâchent de propager la Vérité politique et défendent, contre les démocrates peu soucieux de l'avenir du Pays, le seul intérêt national. Mais ne vous faites pas d'illusion: voir le succès, disait Maurras, est une affaire de chance personnelle.
 
2/ Sur le plan de l'action militante:
 
Des ventes à la criée de notre Journal, L'Action Française 2000, - qui sont un excellent exercice militant, - ont lieu à Toulouse. Ces actions de rue sont plutôt réservées aux jeunes gens.
 
Depuis 2009, nous organisons aussi l'après-midi du deuxième dimanche de mai, jour de la fête nationale de Jeanne-d'Arc, une cérémonie publique d'hommage à la Sainte de la Patrie au pied de sa statue. Il est important d'y participer afin de marquer son attachement à la France éternelle.
 
Ainsi, par notre propagande désintéressée en faveur de la Vérité politique, espérons-nous être dignes de nos grands aînés. Le mieux, donc, pour nous rencontrer, serait que vous veniez à notre réunion de rentrée, dont la date n'est pas encore arrêtée. Si vous voulez, je vous en ferai part.
 
En espérant avoir répondu à votre question, je reste à votre disposition pour d'autres contacts et vous prie de bien vouloir agréer l'expression de mes sentiments d'A.F. cordiaux,
 
Le Délégué régional de l'Action française
dans le Grand Sud-Ouest,
Vincent GAILLERE
Partager cet article
Repost0
publié par la Section de Toulouse & Haut-Languedoc - dans A l'écoute de nos lecteurs
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 14:00
Devant l'afflux de messages portant sur des thèmes susceptibles d'intéresser nos lecteurs, nous avons décidé d'inaugurer une nouvelle rubrique, dans laquelle nous répondrons aux questions essentielles que vous nous posez.
 
A vos plumes!
 
A.F.-Grand Sud-Ouest
 
Pts interro
 
Votre question:
 
Bonjour,
on me signale qu'une tentative de retour à la monarchie en 1939 fut proposée au comte de Paris à Bruxelle mais il n'osa pas , il n'y croyait pas. De Gaulle essaya également en 43, 45 46 et en 68.
Qu'en pensez vous ?
Bien cordialement
B***
 
Notre réponse:
 
Bonjour, B***!
 
Merci de votre message. Vous direz à votre informateur qu'il est un peu vague... Jamais entendu parler de ces tentatives!
 
Pour ce qui est du feu Comte de Paris, qui aurait dû régner sous le nom de Henri VI, sa volonté de prétendre au Trône de France est patente. C'est grâce à son action que la loi d'exil des Princes de la Maison de France a pu être abolie en 1950. Ce qui permet, aujourd'hui, aux Français de bonne volonté d'aller acclamer son petit-fils, le prince Charles-Philippe, duc d'Anjou, à Limoges en octobre dernier.
 
De même, la Famille de France s'est-elle engagée dans la défense de l'Algérie française (un de ses fils y est mort, et l'actuel Comte de Paris, Duc de France, y a gagné la Croix de la Valeur militaire). Sur un plan politique, les différents Prétendants ont lutté contre les tentatives d'intégration européenne dont nous crevons aujourd'hui. La Maison de France possède donc toute sa légitimité dynastique et patriotique aux yeux des bons Français.
 
Il n'a pas dépendu que des Princes de sauver la France, loin de là! Pour une Restauration, il faut plusieurs facteurs:
 
- des évènements diplomatiques, politiques, économiques ou sociaux graves (une crise économique par exemple);
- des fautes irréparables du gouvernement républicain;
- que le Prince prétende activement (et pas à des milliers de kilomètres) et soit prêt à répondre au premier appel;
- une élite de royalistes politiques et pas mondains (l'Action française est le seul mouvement royaliste pourvu d'une doctrine);
- des complices aux postes-clés de l'Etat (Armée, police, Administration, classe politique) qui sachent ce qu'ils veulent et en acceptent les conséquences;
- enfin le consentement d'une large majorité du peuple (acquise du fait des circonstances).
 
Ni en 1934, ni en 1939, ni en 1943, ni en 1946, ni en 1968, ni aujourd'hui, ces conditions ne sont réunies. Cela n'enlève rien au fait que la France meurt de la Démocratie, qui la ruine, et qu'elle revivrait par le bienfait de la Monarchie. Bien entendu, la Monarchie ne règlerait pas tous les problèmes d'un coup de sceptre magique; mais, représentant l'ordre et la tradition rajeunis, ayant pour elle la longue durée, elle serait en position excellente pour y remédier sans heurts.
 
Si donc on veut être utile à son Pays, il faut être un royaliste conscient, partisan d'une monarchie à la française, où le Roi règne et gouverne dans les affaires régaliennes, abandonnant aux corps intermédiaires (Famille, Commune, Provinces, Professions) l'administration courante. L'autorité en haut, les libertés en bas, ou si vous préférez: le Roi, président des républiques françaises. C'est la politique de la Maison de France depuis le Comte de Chambord jusqu'à l'actuel Comte de Paris, Duc de France, qui règnera sous le nom de Henri VII.
 
Bien cordialement,
 
Rémy
Partager cet article
Repost0
publié par la Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'A.F. - dans A l'écoute de nos lecteurs

Nos Principes Élitistes-Populaires Et Ce Que Nous Offrons: "du Sang, De La Sueur Et Des Larmes" (Churchill, Qui N'était Pas D'a.f.)