Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour En Savoir Plus Sur Nous...

  • Section de Toulouse-Languedoc d'Action française
  • Refondée en 2008 après une période d'hibernation par le Délégué régional de l'Action française dans le Grand Sud-Ouest Vincent Gaillère, la section de Toulouse & Haut-Languedoc rayonne sur la Haute-Garonne, le Tarn, le Tarn-et-Garonne, le Lot, l'Aude, l'Aveyron, l'Ariège et les Pyrénées-Orientales.
  • Refondée en 2008 après une période d'hibernation par le Délégué régional de l'Action française dans le Grand Sud-Ouest Vincent Gaillère, la section de Toulouse & Haut-Languedoc rayonne sur la Haute-Garonne, le Tarn, le Tarn-et-Garonne, le Lot, l'Aude, l'Aveyron, l'Ariège et les Pyrénées-Orientales.

Pas d'exclusive chez nous... sauf contre l'Anti-France!

Tout ce qui

est national

est nôtre.

Le Duc d'ORLEANS.

Vous Cherchez, Nous Trouvons!

"Que faire?" La réponse de Maurras!

"Pas de doctrine

sans action,

pas d'action

sans doctrine!"

(MAURRAS)

 

Archives Militantes De L'action Française-Toulousain Depuis 2007!

4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 09:00

Alors que des échéances électorales s'approchent, la fédération Grand Sud-Ouest de l'Action française, fondée par Pierre Pujo et dirigée sans discontinuer depuis 15 ans par le Délégué régional Gaillère, propose à ses fidèles lecteurs de projeter quelque lumière sur le paysage politique français, dont Maurras a prouvé qu'il ne se limitait pas à l'électoralisme (on lira ici une analyse autre privilégiant une optique démocratique: http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2015/11/20/31001-20151120ARTFIG00283-attentats-du-13-novembre-quels-effets-sur-la-politique-interieure.php), et de leur adresser des conseils pratiques.

Prélude comique: Du rififi à l'extrême-Droite, ou dans le Sud-Est, rien de nouveau!

Ceux que ça intéresse encore, après quarante ans d'activisme électoral, ou les naïfs et les niais de tous bords qui s'imaginent qu'en mettant son drapeau dans sa poche et en faisant sans efforts de la politique 2.0, cette fois, "on va gagner avec nos idées", liront ci-après les derniers développements du feuilleton du F.N. new look (http://www.lefigaro.fr/politique/2015/11/09/01002-20151109ARTFIG00269-aymeric-chauprade-pourquoi-je-quitte-le-front-national.php ; ici l'amertume dudit "géopoliticien" se fait encore plus explicite: http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/coulisses/2015/12/10/25006-20151210ARTFIG00078-aymeric-chauprade-les-le-pen-n-ont-aucune-morale.php). Un ouvrage de politologues démontre, fort opportunément et de façon convaincante, à l'occasion des prochaines élections régionales, que le néo-F.N. est incapable, faute de cadres et de militants formés, de gouverner quoi que ce soit, commune, région ou Nation (eux-mêmes le reconnaissent ici: http://www.lefigaro.fr/politique/2015/11/09/01002-20151109ARTFIG00240-au-front-national-la-perspective-d-acceder-au-pouvoir-est-redoutee-par-certains.php ; et là: http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2015/11/13/25002-20151113ARTFIG00286-marion-marechal-le-pen-si-nous-echouons-nous-sommes-tricard-pour-30-ans.php ; et encore là, où on découvre que ce parti ne sera prêt... qu'en 2022! http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/couacs/2015/12/10/25005-20151210ARTFIG00277-regionales-les-listes-de-marine-le-pen-pas-epargnees-par-les-outrances.php). Constat que l'Action française a fait de multiples fois et sur lequel il est superflu de revenir en détail.

I / Nos consignes de vote

En s'élevant plus généralement au-dessus du cas particulier, et éphémère, de ce parti, en l'absence de toute candidature valable pour le Pays (c'est-à-dire souverainiste), devant l'inutilité de ses élections et leur absence de signification politique profonde, nationale ou locale, la consigne officielle de vote de la fédération Grand Sud-Ouest de l'Action française est la suivante:

ABSTENTION TOTALE LES 6 ET 13 DECEMBRE.

Pour deux raisons de fond:

1°/ Dans le cadre législatif actuel (loi de 1988 sur le financement des partis), voter, quel que soit le bulletin choisi, c'est financer les partis, donc faire vivre la Démocratie que nous voulons détruire, entretenir le Mal dont souffre la France;

2°/ Les circonscriptions régionales ne correspondent à aucune réalité, ni politique, ni historique, ni géographique, ni humaine, ni économique, ni culturelle; participer à ces élections légitimerait un charcutage de circonstance sans avenir pour la décentralisation réaliste que l'Action française appelle de ses vœux, ni utilité pour la Patrie;

Et une d'opportunité:

Le scrutin n'ayant dès lors aucun enjeu véritable, le paysage politique français dans son ensemble (extrêmes compris) étant unanimement discrédité, les patriotes n'ont pas à arbitrer les querelles intestines des démagogues professionnels qui masquent mal que, faute d'une volonté politique nationale, les décisions se prennent ailleurs (à Washington, à Berlin et à Bruxelles, principalement). A l'Action française, notre combat est politique, pas politicien!

Ajoutons par parenthèse que les récents attentats ne sauraient changer cette position fondamentale: Notre Patrie est la France, pas la Démocratie; c'est la France éternelle qui était visée le 13 novembre. La France doit rester étrangère aux tripatouillages électoralistes, et à leur politique étrangère démente. Le pays réel, notre véritable communauté politique, n'a surtout pas à s'en solidariser: manifester par ces élections un attachement sentimental et émotif à ce Système corrompu serait une faute, car les attentats sont, au moins indirectement, de la responsabilité du Régime. Qui nous dit, d'ailleurs, que les terroristes n'ont pas choisi la date de leurs méfaits exprès pour faire monter artificiellement tel parti d'opposition et, ainsi, accroître les incompréhensions et les tensions entre communautés spirituelles? Pour cette raison aussi, nous devons refuser de faire, en votant, le jeu des terroristes.

II / Les raisons d'une tactique d'Action française

De toutes ces raisons, il résulte qu'une abstention franche et massive aura plus de sens politique qu'un vote de protestation, ou antigouvernemental: on sait qu'à presque toutes les élections désormais, sauf les présidentielles et les municipales, et encore, l'abstention atteint les 60 % du corps électoral. Quel désaveu pour la Démocratie qui prétend parler au nom du Peuple et quelle peur pour ses profiteurs!

Il faut aller plus loin encore dans l'antidémocratisme foncier des Français, aujourd'hui manifeste (http://etudiant.lefigaro.fr/les-news/actu/detail/article/regionales-forte-abstention-et-droitisation-des-jeunes-attendues-17909/): De même que les démagogues prônent 100 % de bacheliers, nous devons tendre vers 80 % d'abstention à chaque élection. L'objectif d'un nouveau record antirépublicain est à notre portée. Cette politique de boycott, la seule arme politique véritablement efficace en notre possession, devra être poursuivie jusqu'à l'extinction totale, légale et pacifique, de ce Système politique de l'âge des cavernes.

Bien évidemment, elle ne peut être la seule employée pour instaurer durablement un Régime enfin conforme au souhait exprimé inconsciemment par les Français d'un gouvernement d'autorité et à l'intérêt national. Il ne s'agit pas non plus de pousser cette politique jusqu'à la non-participation à la vie du pays réel, bien que celui-ci soit largement infesté par l'esprit individualiste et libéral, mais seulement aux jeux funestes du pays légal.

Dans cette perspective, l'Action française-Grand Sud-Ouest, seule organisation légitime à parler en toute indépendance, en France, au nom de nos Maîtres, doit continuer d'être une force de propositions alternatives et de prévision de l'avenir français. Elle le sera contre vents et marées.

Pour que vive la France, à bas la Démocratie!

Pour la fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française:

Le Délégué régional,

Vincent GAILLERE

P.S. (!) post-électoral qui confirme la justesse des vues de l'Action française-Grand Sud-Ouest et justifie notre refus de participer à cette mascarade: Pour ne citer qu'un politologue au lendemain des élections régionales: "Tous les signals d'alarme et autres mises en garde sur les risques de disparition du parti socialiste étaient évidemment des fariboles et des fantasmes d'intellectuels. Un parti qui a des centaines de milliers d'élus, un vaste socle clientéliste et de puissants relais médiatiques est insubmersible, même lorsque, conduit par le premier ministre Michel Rocard, il n'obtient que 11 % à des élections européennes.C'est comme dans le roman et film Le Guépard: tout change pour que rien ne change." Quoi de plus vrai? http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2015/12/13/31001-20151213ARTFIG00199-pourquoi-le-fn-cale-toujours-au-second-tour.php...

Partager cet article
Repost0
publié par la Section de Toulouse-Languedoc d'Action française - dans Politique électorale

Nos Principes Élitistes-Populaires Et Ce Que Nous Offrons: "du Sang, De La Sueur Et Des Larmes" (Churchill, Qui N'était Pas D'a.f.)